Biblio

Journées rouges et boulettes bleues

Ed La Boite à Bulles – avril 2016

Scénario : Rémy Benjamin et Cyprien Mathieu

Couleur : Rémy Benjamen

D’air pur et d’eau fraîche – ed La Boite à Bulles – 2012

Revue de presse :

D’air pur et d’eau fraîche est le premier ouvrage de Pero en tant qu’auteur complet et pourtant il fait preuve d’une insolente « maîtrise graphique et narrative » comme le dit l’éditeur.
J’ai beaucoup aimé ce western muet, le va et vient incessant entre sauvagerie et civilisation et le cynisme qui associé au ton décalé rend l’ensemble puissant et élégant.

Actua BD

Grâce à une utilisation maligne et claire de nombreuses icônes dans des bulles utilisées avec parcimonie, Pero ne laisse pas son lecteur perdu dans le dédale des cases. Au contraire, son scénario reste fluide de bout en bout.

Un propos plus qu’amer, où l’humanité entière semble noyée dans la violence égoïste et l’appât du gain, mais dans un sens du drame brillamment mis en scène.

BD Gest

Comme pour sa création précédente, le trait fin de Pero séduit, tout en légèreté, que ce soit pour composer des paysages sur lesquels on revient bien volontiers lors d’une deuxième lecture ou ces cowboys ou animaux qui ne manquent pas une occasion de s’affronter. […] Jolie confirmation pour Olivier Perret dit Pero. 

DBD (juin 2012)

Pero nous dévoile une autre facette de son potentiel avec ce roman graphique en noir et blanc signé en solo. Un ouvrage pour lequel l’auteur s’est donné un handicap : raconter son histoire sans véritable dialogue […]. À l’arrivée, non seulement le pari est tenu, mais Pero réussit en plus à donner une vraie personnalité à son récit […]. Une belle découverte. 

A écouter en ligne : émission N°1155, du dimanche 1 juillet 2012, (à partir du repère « 915 secondes »)

L@BD 

 Référencement sur le site BD du CNDP (centre national de documentation pédagogique)

Comment survivre dans les Rocheuses, au XIXème siècle, quand on n’a plus rien, suite à l’attaque de la ferme familiale ? Chronique sans paroles d’un jeune homme pour sa survie… Un western sans fioriture et qui vous prend aux tripes ! 

Très beau travail de l’auteur qui nous entraîne dans les froideurs du grand ouest sauvage aux côtés d’un jeune orphelin maltraité. On vit avec lui les rudesses, les émois et les tourments de la vie rurale de l’époque. Poignant, saisissant, touchant, bravo. La boîte à bulles qui édite une bd sans bulle c’est un comble!  

Récit épique d’un jeune trappeur orphelin au XIXème siècle dans les Rocheuses qui va faire l’apprentissage des grands espaces, de la nature hostile et de celle de ses congénères.

 

 

Un Jour Sans – avec Rémy Benjamin (scénario et couleur) – ed Ankama – 2010

Comments are closed